Banque : les Français veulent payer moins cher !

Les frais bancaires ne cessent d’augmenter pour le grand désespoir des Français qui sont maintenant à la recherche de tous les moyens pour économiser. Avant de créer un compte ou de faire une demande de crédit, l’intéressé prend toujours le temps de comparer les offres disponibles sur le marché pour limiter au maximum les dépenses. Ce qui est tout à fait compréhensible car la bonne gestion de son budget passe aussi par cette étape devenue cruciale.

L’explosion des banques en ligne

banque moins cher

Également appelée néobanque, une banque en ligne est un établissement financier dont la relation clientèle et entièrement numérisée. La communication se fait alors par le biais du téléphone et Internet. Ce paramètre lui permet de proposer des tarifs plus alléchants, raison pour laquelle leur succès est en pleine croissance. Les Français sont de plus en plus nombreux à s’inscrire sur ce type de plateforme, d’autant que des primes de bienvenue sont souvent accordées aux nouveaux membres.

Au fil du temps, les Français ont compris le niveau de fiabilité des banques en ligne et cela a grandement contribué à la réussite de ces institutions financières digitales. En effet, l’aval de l’ACP ou Autorité de Contrôle Prudentiel et de l’AMF ou Autorité des Marchés Financiers est obligatoire. Ensuite, la Banque de France vérifie si tout est en ordre avant d’autoriser le l’ouverture d’une néobanque. Et il faut suivre des conditions et des procédures très complexes pour l’obtention de cet agrément. À l’instar d’une banque traditionnel, une banque mobile peut garantir les économies des clients jusqu’à 100 000 euros.

En gros, les banques en ligne sont tout aussi efficaces que les établissements physiques. Elles se démarquent juste par leurs frais bancaires nettement plus légers, voire inexistants. Il faut savoir que le coût annuel pour les frais de tenue de compte, la cotisation de carte bancaire, le pack bancaire, les paiements et retraits à l’étranges, etc. est de 165,98 € en moyenne chez une banque classique. Alors, qu’en optant pour une néobanque, ce montant peut être réduit à néant selon l’établissement choisi.

La consultation d’un comparatif de banques en ligne


Toujours désirant payer le moins cher possible, la plupart des Français ne se contentent pas d’adhérer à une banque en ligne. Ils consultent d’abord une plateforme dédiée afin de dénicher la banque en ligne la plus intéressante et qui convient le plus à leurs besoins. C’est même devenu une tendance, ou plutôt une nécessité car il arrive parfois que même si certaines néobanques semblent proposer des offres avantageuses, elles peuvent être soumises à des conditions peu intéressantes. Un comparatif de banque en ligne expose autant tous les avantages de chaque établissement que les risques que peuvent comporter leurs conditions.

Les Français ne veulent plus payer pour certains services bancaires

Selon le cabinet d’étude Bain & Company, seulement 31% des Français trouvent légitime la facturation de la carte bancaire et des virements internationaux. Ce n’est pas tout, il n’y a que 13% des gens qui veulent mettre la main à la poche pour des virements nationaux, 12% pour l’obtention d’un chéquier, et également 12% pour avoir accès aux produits d’épargne. De même, très peu de personnes sont aujourd’hui prêtes à payer pour des conseils, que ce soit sur l’épargne, la préparation de la retraite, un crédit à la consommation ou un prêt immobilier. Les Français ne veulent apparemment payer que pour les services ayant une valeur ajoutée.

En résumé, les Français se veulent plus économes vis-à-vis de leur banque. Il y en a même qui décident d’en changer s’ils trouvent que les frais sont trop importants, ou tout simplement s’ils trouvent un autre établissement proposant de meilleures offres. C’est d’ailleurs pour cette raison que les néobanques ont du succès car leur tarification reste imbattable pour le moment.